Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Théâtre

Séance 1

  • faire une ronde, se présenter et dire son nom en associant un geste.
  • Refaire le tour, cette fois tous répètent le prénom et le geste de chacun
  • Se promener et se croiser, lorsqu’on croise quelqu’un on lui fait son geste et son prénom
  • Faire un tout petit cercle, et chuchoter son prénom, faire un pas en arrière et le dire un peu plus fort, le faire de plus en plus jusqu’à crier, puis refaire le sens inverse décrescendo
  • Par groupe entrer sur scène, découvrir la scène, découvrir le public et découvrir une boîte vide, y sortir un objet imaginaire et essayer par ses gestes de faire comprendre au public de quoi il s’agit
  • Se mettre en ligne, le premier élève sort quelque chose de la boite (imaginaire), il doit faire comprendre aux autres ce dont il s’agit, et on se le passe de mains en mains en croyant à ce qu’on fait (par ex, si on envoie loin un ballon imaginaire, il faut aller le rechercher avant de le donner au voisin)
  • Enfin, une réplique « c’est moi le roi », en ligne les élèves doivent dire cette réplique en croyant en leur rôle.

Séance 2

  • faire une ronde, se mettre par deux l’un derrière l’autre, celui qui est derrière dépoussière l’autre, vérifie qu’il n’est pas tendu, le masse (comme s’il était de la patte à modeler) lui tapote le dos pendant que l’autre sort un son (qui sera saccadé), même chose sur la trachée.
  • Faire une ronde, parler une langue inventée, en faisant des gestes pour faire semblant de parler.
  • Improvisation sur scène par petits groupes en parlant une langue inventée
  • Ronde et jeu de la traduction, l’un parle une langue inventée en faisant des gestes et le voisin traduit (à sa manière)

Séance 3

  • Former un cercle, à tour de rôle, les enfants vont se positionner devant un camarade et lui adressent un mot sur un ton donné (émotion) et avec un vocabulaire défini. Les 2 enfants changent de rôle. : un nom de légume sur un ton de colère, joie et fruit, tristesse et couleur, peur et animal, hypocrisie et fleur. (nb: certaines association sont plus faciles que d'autres : traiter sur un ton coléreux quelqu'un de "patate" est plus aisé que de l'incendier avec un "choux de Bruxelles")
  • Les enfants par groupe se succèdent sur scène et se passent un objet quelconque en mimant avec, l'utilisation d'un autre. Exemple : un rouleau de scotch en main, un élève mine le fait de caresser son chat : "ben oui, t'es mignon mon roudoudou…». Un camarade entre en scène : " arrête de caresser mon peigne, tu as l'air ridicule" il lui prend le rouleau de scotch et se recoiffe avec. Le premier sort, un autre entre, etc. La boucle est bouclée quand le premier revient sur scène pour récupérer son chat.

Séance 4

- Rappel de la séance précédente.

- Mise en projet : Nous allons commencer à travailler la pièce « Pas de salade pour Vertrechou »

- Echauffement : former un cercle. L’intervenante explique qu’elle est le narrateur. Elle raconte une histoire et les élèves miment cette histoire. Lorsqu’elle s’arrête, elle passe la parole à un élève qui devient narrateur. Exemple : « Il était une fois une classe qui se promenait dans la campagne. Il faisait beau. Soudain, il se mit à pleuvoir. Les élèves sortirent des parapluies. D’un seul coup, ils se rendirent compte que le sol où ils marchaient était recouvert de boue. Ils avaient de la boue jusqu’aux genoux, puis jusqu’aux hanches, au cou, au-dessus de la tête... »

- Lecture de la pièce scène après scène. Pour chaque scène, un narrateur et des personnages sont choisis.

Séance 4

- Rappel de la séance précédente

- Mise en projet : fin de la lecture de la pièce et distribution des rôles pour les deux pièces.

- Echauffement : former un cercle. L’intervenante explique « je vais faire un son en regardant quelqu’un, puis je vais lui lancer le son (comme si c’était un ballon). La personne qui reçoit le son doit le relancer, en faisant le son qu’il veut et en regardant quelqu’un dans les yeux (personne à qui il veut transmettre le son). Le jeu est repris avec un « énorme ballon », donc un son plus fort et plus dur à lancer (plus puissant et plus lent). Idem avec un tout petit ballon (aigu et court).

- Lecture des dernières scènes de la pièce « Pas de salade pour Vertrechou ».

- Répartition des rôles : l’intervenante rappelle les différents rôles (des deux pièces). Les élèves doivent réfléchir au rôle qui les intéresse. Sil le nombre d’élèves intéressés correspond au nombre de rôles proposés, les élèves se voient attribuer le rôle. S’il y a plus de candidature que de places, il y a un casting. Casting : les élèves intéressés vont sur scène et doivent dire une phrase du texte de leur personnage (phrase imposée par l’intervenante). Ensuite, les autres élèves votent pour les départager.

Séance 5

- Rappel de la séance précédente

- Mise en projet : fin de la distribution des rôles pour les deux pièces.

- Echauffement : former un cercle. On se donne la main. L’intervenante explique : « je vais envoyer un signal (petite pression de la min) à un de mes voisins. Celui-ci le transmettra à son voisin, et ainsi de suite, jusqu’à ce que le signal ait fait un tour complet.

(j’ai déjà fait ce genre d’exercice, on appelait ça « le tour d’électricité » et on chronométrait le temps pour faire un tour... ca peut être un bon exercice de concentration !)

Remarque : exercice nécessitant de se tenir la main... Certains élèves ont de grosses difficultés à le faire

Fin du casting. Précision des parties à lire pour la prochaine séance.

Début de séquence: Théâtre à l'école
Tag(s) : #vie de classe, #Littérature