Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Myli Breizh

Langage oral, lecture, littérature, écriture

BO 19 juin 2008

Cycle 3

Classe :

Effectif :

Projet : Le loup mon œil

 

 

Compé-tences langage oral

  • écouter le maître, poser des questions, exprimer son point de vue, ses sentiments.
  • prendre la parole devant d’autres élèves pour reformuler, résumer, raconter, décrire, expliciter un raisonnement, présenter des arguments.
  • tenir compte des points de vue des autres
  • utiliser un vocabulaire précis appartenant au niveau de la langue courante
  • adapter ses propos en fonction de ses interlocuteurs et de ses objectifs.

Compétences en lecture

  • reconnaître des mots, lire aisément des mots irréguliers et rares, augmenter la rapidité et l’efficacité de la lecture silencieuse
  • comprendre de textes littéraires (récits, descriptions, dialogues, poèmes).
  • comprendre le sens d’un texte en en reformulant l’essentiel et en répondant à des questions le concernant.
  • repérer les principaux éléments du texte (par exemple, le sujet d’un texte documentaire, les personnages et les événements d’un récit)
  • analyser précisément un texte.
  • observer les traits distinctifs qui donnent au texte sa cohérence : titre, organisation en phrases et en paragraphes, rôle de la ponctuation et des mots de liaison, usage des pronoms, temps verbaux, champs lexicaux.

Compétences en littérature

  • avoir un répertoire de références appropriées à son âge, puisées dans le patrimoine et dans la littérature de jeunesse d’hier et d’aujourd’hui
  • avoir une culture littéraire commune.
  • lire intégralement des ouvrages relevant de divers genres et appartenant aux classiques de l’enfance et à la bibliographie de littérature de jeunesse que le ministère de l’éducation nationale publie régulièrement.
  • développer chez l’élève le plaisir de lire.
  • rendre compte de sa lecture, exprimer des réactions ou des points de vue
  • échanger sur les sujets
  • mettre en relation des textes entre eux (auteurs, thèmes, sentiments exprimés, personnages, événements, situation spatiale ou temporelle, tonalité comique ou tragique...).
  • chercher dans le texte ce qui  autorisent ou, au contraire, les rendent impossibles les interprétations diverses.

Compétences en rédaction

  • narrer des faits réels
  • justifier une réponse
  • inventer des histoires
  • résumer des récits
  • rédiger, corriger, et améliorer ses productions, en utilisant le vocabulaire acquis, leurs connaissances grammaticales et orthographiques ainsi que les outils mis à disposition (manuels, dictionnaires, répertoires etc.).

Socle commun

Compétence 1 : La maîtrise de la langue française

L’élève est capable de :
- s’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire approprié et précis ;
- prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté ;
- lire avec aisance (à haute voix, silencieusement) un texte ;
- lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales de la littérature de jeunesse, adaptés à son âge ;
- comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient ;
- dégager le thème d’un texte ;
- utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte (mieux le comprendre, ou mieux l’écrire) ;
- répondre à une question par une phrase complète à l’oral comme à l’écrit ;
- rédiger un texte d’une quinzaine de lignes (récit, description, dialogue, texte poétique, compte rendu) en utilisant ses connaissances en vocabulaire et en grammaire ;
- orthographier correctement un texte simple de dix lignes - lors de sa rédaction ou de sa dictée - en se référant aux règles connues d’orthographe et de grammaire ainsi qu’à la connaissance du vocabulaire ;
- savoir utiliser un dictionnaire.

Objectifs

  • comprendre ce qui n’est pas écrit explicitement mais fait partie intégrante d’une histoire
  • imaginer une histoire à partir de la première page du livre
  • écrire un résumé
  • travailler l’intertextualité
  • comprendre le schéma du récit
  • mettre en doute la vraisemblance d’une histoire (justifier)
  • écrire en changeant de point de vue
  • chercher à comprendre les personnages (caractéristiques …)

 

+ quelques questions de compréhension sur le texte.

SEANCE 1

Observation de la couverture et du titre, émission d’hypothèses

Feed-back : l'héroïne rentre chez elle et raconte son aventure.

Lecture de la page 1 jusqu’à « ce n’était pas ma faute. C’est que … »

Rédaction : imaginer en binôme pourquoi le narrateur n’est pas allée à l’école.

Relever les indices du texte (alléE) et de l’image (jupe) pour prouver que le narrateur est une fille et écrire l’histoire à la première personne du singulier (je - fille).

Lecture de l’histoire (si possible individuelle, sinon TBI)

 

SEANCE 2

Relecture de l’histoire Ecriture de l’histoire (résumé).

Observer si les élèves écrivent une histoire linéaire sans mettre en doute les paroles de la petite cochonne ou s’ils montrent leurs doutes. Voir aussi si la rivalité frère sœur ressort.

 

SEANCE 3

- travailler l’intertextualité :

• l’interdiction d’aller dans la forêt en référence à Pierre et le loup et au Petit Chaperon rouge.

• La capture du cochon dans le sac en référence à la poule rousse.

• Le chaudron en référence aux Trois petits cochons.

• Le loup non lecteur en référence au Crapaud perché (Boujon).

• Les mésaventures du loup en référence au Roman de Renart.

• Le mauvais oeil, le sort jeté en référence aux contes traditionnels.

 

SEANCE 3

Travailler sur le schéma du récit

  • Deux récits sont menés : l'aventure de la petite truie et la narration de son aventure à sa famille.

Repérer les différents moments

  • le moment de l’histoire
  • le moment de la narration

Repérage de l’aspect particulier de cet album : le haut de chaque page montre le récit et le témoignage de la petite cochonne tandis que le bas représente la famille auditrice de ce curieux récit ainsi que les réactions, qui vont créer l’ambiguïté ( exemple : Maman ! secours ! Maman ! J’avais peur mais j’étais calme. Mon oeil !)

  • Est-ce la vérité ou une mystification "C'est la vraie vérité si vous y croyez" ?

repérer dans le texte et les images les endroits où l’on peut douter de l’exactitude de l’histoire racontée par

l’héroïne.

Débat : est-ce un récit fiable ?

Retour au livre pour trancher, l’image montre un logis bien coquet, alors que le

texte parle de cave sombre, ce qui remet en cause la 2ème assertion : elle n’a pas dit

la vérité ! Faire un tableau pour chercher les preuves du mensonge.

  • Changement entre les situations initiale et finale : l’héroïne change de statut.
  • Décalage entre la réaction au trilobé et « la puissance de l’oeil du cochon », mystification du loup par l’héroïne. (trilobé ?? est-ce une invention ?)

Synthèse : L’héroïne n’est pas bien dans sa vie, elle fait l’école buissonnière, elle gagne et

elle est bien maintenant  ou  L'héroïne invente une aventure pour justifier "son école buissonnière"

 

SEANCE 4

Choisir un passage du livre et le réécrire en changeant de point de vue. « Elle » (ex : le père, la mère, le frère, un inconnu, le loup)

 

SEANCE 5

 « A ton avis, que s’est-il passé entre le moment où elle est partie de chez elle le matin jusqu’au moment où elle est rentrée ? »

 

SEANCE 6

Relire l’histoire en trouvant les caractéristiques des différents personnages

  • L'héroïne : au début, pendant et à la fin de l'histoire.
  • Les autres membres de la famille : personnages caractéristiques
  • Le loup : personnage classique et dupé.

 

SEANCE 7

Raconte (à un ami) une histoire plus ou moins vraisemblable pour expliquer pourquoi tu n’es pas allé à l’école. (évaluation)  è même si l’histoire est inventée, essaie que ton ami te croit (par exemple en donnant des détails)

 

Tapuscrit et diaporama sur demande

Le loup mon oeil
Tag(s) : #Littérature